Cas clinique:

Serpent et pus buccal

Quel est votre diagnostic?



Article mis en ligne en Mai 2017 © Dr Nicolas MARTINEZ Vétérinaire pour ReptiVet.com

"KN" Serpent Morélia Viridis (le fameux Python vert) est présenté pour écoulement suspect au niveau buccal


L'examen de la cavité buccale confirme le pus ainsi que la présence de pétéchies sur les muqueuses.


Radiographie du Morélia Viridis


Prélèvement du pus et réalisation d'un antibiogramme.

3 germes sont identifiés:

  • Germe Staphylococcus coagulase négative sensible au Sulfamethoxazole-Trimethoprime
  • Germe Klebsiella oxytoca sensible au Sulfamethoxazole-Trimethoprime
  • Germe Aeromonas sp sensible au Sulfamethoxazole-Trimethoprime


CONCLUSION: 

STOMATITE INFECTIEUSE



2 rappels importants

1) La stomatite chez le serpent est toujours la conséquence d'un autre problème. Bien souvent les conditions idéales du terrarium ne sont pas respectées. Il faut aussi rechercher la présence de vers ainsi que tout problème métabolique sous jacent.

2) La réalisation d'un antibiogramme est indispensable. En effet la législation nous interdit d'utilisation des quinolones (Baytril ND, Marbocyl ND etc). Leur utilisation n'est possible que si l'antibiogramme le justifie. Cette interdiction qui fait râler le milieu des reptiles et pourtant bien justifié. Il est important de respecter la législation car elle a du sens! Pensez à l'antibiorésistance et à l'avenir de nos enfants. La réalisation de ces antibiogrammes nous prouve en plus que l'utilisation de ces antibiotiques critiques n'est que rarement utile finalement...